Exposition - Je ne suis pas un robot

Salle Athanase-David (église)

Du 20 avril 2024 au 21 avril 2024

20 avril, 14h-18h (vernissage)
21 avril, 13h-17h

L'exposition Je ne suis pas un robot est une collaboration entre les villageois de Maison Emmanuel, une communauté
thérapeutique de Val-David dédiée aux personnes ayant des besoins particuliers, et 13 artistes émergents basés à Montréal. Les oeuvres présentées ont été créées dans le cadre d’ateliers de céramique dirigés par Maggie Roddan, d’ateliers de tissage dirigés par Sarah Kring, et lors d’un cours avancé de sérigraphie, supervisé par Bonnie Baxter,
à l’Université Concordia. Cette exposition immersive et interactive met en avant la question : Que signifie être humain?

La Salle Athanase-David (église) de Val-David accueillera une sculpture collaborative de “l’Homme de Fer-blanc” et une oeuvre collective de 13 robots géants créée lors d’un atelier de monotype dirigé par l’artiste Ed Pien, présentée aux côtés de 13 projets individuels d’étudiants et de créations des ateliers de Maison Emmanuel. Un stage entre Jérôme Maltais, étudiant en Intermédias (IMCA), et Michel Beaudry, sculpteur à Val-David, aboutira à un robot humanoïde doté d’une intelligence artificielle (Chat GPT), avec lequel les visiteurs pourront interagir pendant l’exposition.

Il y aura également un tissage créé à Maison Emmanuel, puis électroniquement brodé avec les paroles de “If I Only Had a Heart” du film “Wizard of Oz”, au sein du “Textile and Materiality Cluster”, à Milieux – Institute for Arts, Culture and Technology de l’Université Concordia, par l’étudiante Shanen Louis, sous la supervision de Geneviève Moisan.

Le thème de l’exposition est inspiré par l’éthos de Maison Emmanuel, qui valorise les capacités uniques de chacun et leur contribution aux soins collectifs, ainsi que par la fascination des résidents pour les robots et la façon dont ceux-ci peuvent être semblables et différents des humains. Les étudiants de Concordia se penchent sur l’impact de l’intelligence artificielle sur notre vie quotidienne et notre créativité spéculant sur ce que l’avenir nous réserve. Cette collaboration singulière rend hommage à la neurodiversité à travers la création d’un monde parallèle où la figure du robot et les questions que celle-ci soulève nous ramènent à l’humanité qui est en nous, celle qui ne saurait être reproduite artificiellement.

Entrée libre!